L’enfant et le jeu

L’enfant et le jeu

Le jeu est un besoin pour l’enfant. Il est aussi important que la nourriture ou le sommeil.
Le jeu stimule le développement de ses aptitudes tant physiques que mentales et sociales.
Le jeu va aider votre enfant à contrôler son corps et à maitriser l’espace dans lequel il évolue. En jouant, l’enfant augmente sa force, coordonne les déplacements de son corps, synchronise mieux les mouvements de son regard et les gestes de ses membres et il accroit la dextérité de ses doigts. Il y a du dynamisme, de la vitesse, de l’équilibre. Les jeux d’action apportent beaucoup au développement de sa motricité.
Le jeu stimule aussi l’attention et favorise la prise de décision. Ils amènent l’enfant à réagir plus vite et mieux.
Le jeu permet également la construction des représentations mentales. L’enfant qui joue observe, se concentre et imagine. Des idées lui viennent et il échafaude des pensées et des rêves. Ceci a plus lieu lors des jeux calmes.
Le jeu aide aussi votre enfant à prendre confiance. Les défis l’excitent et la réussite l’encourage.
Le jeu développe enfin la socialisation et l’ouverture aux autres. Cela commence très tôt, quand la maman joue avec son bébé. Son rire, la douceur de sa voix, ses câlins agrémentent le jeu et renforcent le lien. Plus tard, le jeu avec les autres enfants l’intègre au groupe. L’enfant apprend le jeu collectif, la notion de principes à respecter comme accepter les règles du jeu, attendre son tour, accepter la défaite ou s’associer à la joie de ses camarades quand vient la réussite.
Alors, comment favoriser le jeu chez votre enfant ?
D’abord en évitant de le laisser trop souvent seul. Il a certes parfois besoin de jouer calmement mais la télé ne doit pas être son unique compagnon. Ceci est valable pour les petits écrans que l’on propose maintenant même aux plus jeunes. Vous parents, devaient lui consacrer du temps et jouer avec lui, le chatouiller et l’embrasser quand il réussit un tour, rire de ses facéties et partager son plaisir. Ce plaisir partagé apporte stimulation et équilibre.
L’enfant doit disposer d’un espace suffisant et sécurisé pour jouer ; un tapis d’éveil, un coin du salon ou un bout de jardin.
Vous devez aussi varier les activités et lui proposer des jeux qui l’amusent et qui stimulent son imagination. Vous choisirez des jeux ludiques qui donnent une large place à la découverte et à l’improvisation et il faut bien sûr des jeux adaptés à son âge.
Plus tard vous favoriserez les jeux de groupe avec des petits camarades, surtout après l’âge de 2-3 ans, qui fourniront d’autres expériences et ouvriront de nouveaux horizons.
Finalement, un enfant qui joue, c’est un enfant qui se développe et c’est une famille qui s’épanouie.

Faouzia BOUFAMA-CHAOUI – janvier 2017

Télécharger en PDF