Couchage du nourrisson de moins de 1 an

Couchage du nourrisson de moins de 1 an : « Safe Sleep »

Des décès pendant le sommeil de nourrissons de moins de 1 an en bonne santé apparente sont parfois rapportés.
Il peut s’agir de décès accidentels par suffocation (enfouissement sous la literie par ex) ou par strangulation (tête coincée entre les barreaux du lit par ex). Il existe également des décès pour lesquels on ne retrouve aucune cause décelable (ni accident, ni maladie, ni autre anomalie) que l’on nomme « syndrome de mort subite du nourrisson ».
Le syndrome de mort subite du nourrisson est le décès brutal et inattendu, pendant son sommeil, d’un nourrisson de moins de 1 an en bonne santé apparente, décès pour lequel on ne retrouve pas de cause précise.
Des recommandations visant à créer un environnement de sommeil plus sûr pour le nourrisson ont permis de réduire de façon importante le risque de décès liés au sommeil.
Il s’agit de mesures simples qui portent sur la position du nourrisson dans son lit et sur son environnement pendant le sommeil.

Coucher le nourrisson sur le dos :

PENDANT SON SOMMEIL, LE NOURRISSON DOIT ETRE COUCHE, DES LES PREMIERS JOURS ET JUSQU’A L’AGE DE 1 AN, DANS SON LIT et  SUR LE DOS.

La position couchée sur le dos est une position de sécurité, le visage du bébé est dégagé, il respire librement et ne risque pas de s’enfouir sous les couvertures.
Il n’est pas recommandé de l’installer sur le ventre, qui est une position à risque de mort subite du nourrisson, ni sur le côté car cette position est très instable, très vite il risque de se retrouver sur le ventre.
Lorsque le nourrisson est éveillé, il est tout à fait possible de le mettre sur le ventre tout en le surveillant, il apprendra ainsi à jouer sur le ventre.

La literie
Pour éviter le risque que le bébé glisse sous la couverture ou enfouisse le visage sous l’oreiller ou se coince entre le matelas et la paroi du lit : 

Le lit doit être rigide.  Ne pas utiliser de couffin non rigide. Si le lit est à barreaux, ils doivent être suffisamment serrés pour que l’enfant ne risque pas d’y passer la tête. Eviter les tours de lit de protection.
Le matelas doit être ferme pour conserver sa forme et être adapté aux dimensions du lit. Eviter les matelas de laine (repère des acariens).
Ne pas mettre d’oreiller, de couverture, de couette, de peluche ou de jouet dans le lit
Pour le couvrir lui faire porter une gigoteuse (ou turbulette ou un sur-pyjama) adaptée à sa taille pour qu’il ne glisse pas à l’intérieur et dont l’épaisseur variera avec la saison.
Ne pas couvrir le bébé, surtout les jours de grosse chaleur. En cas de fièvre, ne pas hésiter à le découvrir.
Ne pas le faire dormir dans le lit des parents ou avec une autre personne (risque d’étouffement).

La chambre
Il est recommandé de faire dormir le nourrisson dans la chambre des parents dans un lit séparé à proximité du lit parental, au moins les 6 premiers mois et idéalement jusqu’à l’âge de 1 an. Cela facilite la surveillance et l’alimentation du nourrisson pendant la nuit.

Eviter de surchauffer la pièce. Une température autour de 20°C est suffisante.
Eviter de chauffer la pièce avec un radiateur à gaz butane, il peut dégager une odeur désagréable incommodante, ou mal fonctionner et être dangereux.
Aérer la chambre hiver comme été, éviter les courants d’air.
Eviter un éclairage trop intense ou une obscurité totale (il faut pouvoir surveiller le bébé).
Eviter les gros rideaux aux fenêtres et trop de meubles dans la pièce, cela réduira l’accumulation de poussière.
Ne jamais laisser un bébé seul avec un chien ou un chat.
NE PAS FUMER : La fumée de cigarette est mauvaise pour la santé du bébé.

Allaitement maternel
L’allaitement maternel, exclusif pendant 6mois, est associé à une réduction du risque de mort subite du nourrisson.

Sucette
Des études ont rapporté un effet protecteur des sucettes contre le risque de mort subite du nourrisson. La sucette est utilisée jusqu’à ce que le nourrisson s’endorme.

La sucette doit être sans attache autour du cou ou aux vêtements.
Pour les nourrissons allaités, elle ne sera proposée qu’une fois l’allaitement bien établi.
Ne pas faire porter de bijoux ou de « collier de dentition ».

Dr F. MERABTENE – mars 2017

Télécharger en PDF

©2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.