Les selles des bébés

Dans le ventre de sa mère, le petit est nourri par le cordon ombilical. Il boit aussi du liquide amniotique dans lequel il baigne. Son tube digestif, tout comme le reste de son organisme, est stérile, sans microbe.

A la naissance, son tube digestif va être colonisé par des milliers de milliards de bactéries. Elles vont lui être apportées par sa mère durant l’accouchement puis par la nourriture et son environnement. Ces « bonnes bactéries » ne vont pas le rendre malade. Elles vont l’aider dans la digestion et vont le protéger  contre les « mauvais » microbes. Elles constitueront une flore naturelle que les scientifiques appellent  microbiote. Cette flore sera différente selon que le bébé est nourri au sein ou par un lait artificiel. Elle évoluera au cours des 2 premières années pour rester stable ensuite.

Par les selles, l’enfant évacue de l’eau, des restes alimentaires et des bactéries. Le nombre et l’aspect de ces selles vont dépendre de son âge, de ce qu’il mange et du fonctionnement de son tube digestif. Les selles peuvent aussi être influencées par une maladie ou par un traitement médical.

Durant les 2-3 premiers jours de la vie, le nouveau-né ne fera pas de selles proprement dites mais va évacuer une substance d’un vert-noir, gluante, visqueuse, qui ressemble à du goudron et que l’on appelle le méconium. Sa présence signifie que les intestins de bébé évacuent normalement leur contenu.

Un bébé au sein fera ensuite plusieurs selles/j,  en moyenne 2-4 selles/jour. Il peut aussi  en faire  plus, parfois après chaque tétée. Les selles du bébé au sein sont le plus souvent semi liquides, de couleur jaune ou jaune verdâtre, d’odeur acidulée. Elles peuvent être mousseuses ou renfermer des grumeaux. Un bébé au sein peut aussi faire des selles rares, on parle alors de constipation au sein.

Un bébé nourri au biberon fera en moyenne moins de selles qu’un bébé au sein. Ses selles seront moins liquides, plus foncées et plus odorantes.

Les selles varieront aussi avec la diversification alimentaire. Leur fréquence, leur nombre et leur couleur seront influencés par les aliments consommés.

C’est vers l’âge de 2-3 ans que l’enfant aura des selles assez proches de celles de l’adulte.

Ce sont là des situations moyennes. Plus que le nombre de selles, on accordera de l’intérêt au contenu des selles et à l’état clinique de l’enfant. On s’assurera que les selles sont émises sans douleur et qu’elles ne renferment ni pus ni sang. On vérifiera que la croissance est bonne et que l’enfant est en pleine santé.

Une consultation chez le pédiatre clarifiera une situation douteuse. N’hésitez pas de parler des selles de votre enfant, montrez le contenu de sa couche et posez des questions. Votre enfant sera mieux soigné et vous serez rassuré. Lisez aussi sur ce site les articles sur la gastro-entérite aiguë et sur la constipation.    

Dr Nabil CHAOUI – Janvier 2017.

Télécharger en PDF