Intoxication par les plantes

Les plantes font partie de notre environnement, elles nous sont familières, beaucoup d’entre nous en ont soit à l’intérieur soit à l’extérieur de la maison ou dans le jardin.
Les plantes toxiques sont peu nombreuses, les intoxications par les végétaux (plante ou fruit) ne représentent que 5% environ des cas d’intoxications.
La toxicité des plantes est variable d’une plante à une autre. Ce sont le plus souvent des intoxications bénignes qui se manifestent rapidement dans les heures qui suivent, essentiellement par des  signes digestifs.
Certaines plantes sont plus dangereuses, à l’origine d’intoxications sévères pouvant aller jusqu’au décès.
Voici quelques exemples de plantes que l’on retrouve chez nous et leur toxicité (liste non exhaustive).

Plantes dont le suc est irritant pour la peau ou les muqueuses :
Elles entraînent une irritation ou une allergie de contact et surtout des manifestations buccales lorsqu’elles sont mises dans la bouche (hypersalivation, irritation, difficulté à avaler).
Philodendrons, Dieffenbachia, Capsicum frutescens ou petit piment, Arum maculatum,  Begonia, Hyacinthus orientalis ou jacinthe, Epipremnum aureum ou arum grimpant ou pothos, Schefflera.

Plantes toxiques si elles sont avalées :
Le chardon à glu ou « Addad » ou « chouk el eulk »  est une plante vénéneuse mortelle que l’on retrouve sur le bord des routes et dans les champs, le long de la zone côtière jusqu’aux hauts plateaux. L’intoxication est due à l’ingestion de racines par confusion avec celles de « guernina » ou artichaut sauvage.
L’intoxication se manifeste par des troubles digestifs, métaboliques, neurologiques, une atteinte rénale et hépatique, elle peut être mortelle.
La pervenche de Madagascar ou Carhthaantus roseus a une toxicité neurologique et digestive.
Le laurier rose ou Nerium oleander provoque des troubles cardiaques, digestifs et neurologiques.
Toutes les parties du Brugmansia et du coquelicot sont très toxiques.
Le latex du Ficus a des propriétés laxatives.
Les feuilles et les tiges de tomate et de pomme de terre, les tomates vertes et les pommes de terre vertes sont toxiques.
Les cosses et les graines de glycine ou Wisteria sinensis et l’hortensia ou Hydrangea provoquent des troubles digestifs et neurologiques.

Devant toute intoxication :

  • Les parents ne doivent rien faire avant d’avoir eu un avis médical.
  • Appeler ou se présenter immédiatement à un centre d’urgences (hôpital, SAMU, centre antipoison, protection civile).
  • Ne rien donner par la bouche, ni eau, ni lait.
  • Ne pas faire vomir.

CENTRE ANTI-POISON d’ALGER + 213 (0) 21 97 98 98

Dr F. MERABTENE – avril 2017

Télécharger en PDF

©2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.