Risque des médicaments en cours d’allaitement

L’allaitement maternel est fortement encouragé, le lait maternel est la nourriture la plus naturelle pour le bébé.

La prise d’un médicament par une femme qui allaite soulève fréquemment des inquiétudes, tant chez les professionnels de santé que chez les femmes elles-mêmes.

Cela conduit trop souvent à des décisions abusives telles qu’un refus de traitement ou un arrêt de l’allaitement.

Ces inquiétudes ne sont pas toujours fondées.

Certes, un médicament pris par la mère peut être transmis à l’enfant s’il est présent dans le lait, mais les conséquences pour l’enfant dépendent de plusieurs facteurs, entre autres le profil de toxicité de la molécule, les quantités ingérées et l’état général de l’enfant.

En réalité :

  • Beaucoup de médicaments sont compatibles avec l’allaitement et permettent de prendre en charge efficacement une pathologie maternelle.
  • Les médicaments non compatibles avec l’allaitement, car il existe un risque avéré ou potentiel pour l’enfant, sont rares. Il convient alors d’envisager des alternatives en cas de nécessité de traitement.

Parlez-en à votre médecin ou votre pédiatre si vous avez un doute, afin d’éviter toute attitude abusive.

Dr F. MERABTENE – février 2017

Télécharger en PDF

©2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.