Anémie de l’enfant

Les globules rouges du sang sont fabriqués par la moelle osseuse. Ils sont produits chaque jour par millions, vivent  3 à 4 mois, puis sont détruits et remplacés. Leur production nécessite du fer, des vitamines et diverses autres substances.

Les globules rouges renferment l’hémoglobine. C’est l’hémoglobine qui transporte le fer et qui fixe l’oxygène. Le sang peut ainsi fournir l’oxygène au corps humain.

L’anémie est due à une baisse de l’hémoglobine

Le taux normal d’hémoglobine varie avec l’âge et le sexe. On l’exprime en gramme/100 ml de sang. Ce taux est très élevé les premiers jours de vie, baisse dans les premiers mois puis demeure à plus de 11 gramme/100 ml chez l’enfant.

Selon le taux d’hémoglobine et pour un âge donné, on parlera d’anémie légère, d’anémie modérée ou d’anémie sévère. Elle sera dite aiguë lorsqu’elle s’installe rapidement et chronique lorsqu’elle dure dans le temps. L’anémie peut se manifester de différentes manières. La pâleur en est le signe le plus connu mais son appréciation est subjective et assez souvent trompeuse. Un simple teint clair peut être pris pour un signe d’anémie alors qu’une anémie légère peut passer inaperçue à l’œil.

Il y différents types d’anémie, avec des causes diverses. Certaines sont héréditaires, d’autres acquises.
L’anémie la plus fréquente chez l’enfant est l’anémie par manque de fer. Plusieurs situations peuvent la favoriser comme une carence en fer chez  la mère pendant la grossesse, une naissance prématurée ou un petit poids à la naissance, l’absence ou l’abandon rapide de l’allaitement maternel, une mauvaise diversification alimentaire avec des aliments pauvres en fer ainsi que les maladies du jeune âge. On parle ici d’enfants à risque.

En général, l’anémie par carence en fer n’est pas aussi grave que cela et ne menace pas la vie de l’enfant mais elle peut le fatiguer, le rendre plus fragile aux maladies, gêner sa croissance et parfois même ralentir son éveil  psychomoteur.

Le traitement de l’anémie par carence en fer repose sur une complémentation en fer qui durera plusieurs semaines, sous contrôle médical.

La prévention est essentielle. Elle est basée sur le régime alimentaire. L’allaitement maternel prolongé apportera suffisamment de fer pour le premier semestre de vie. La diversification complétera les apports après 6 mois d’âge, en assurant un régime équilibré et varié comportant des protéines animales. Un intérêt particulier sera accordé aux enfants à risque d’anémie.

Dr Nabil CHAOUI – novembre 2016

Télécharger en PDF

©2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.