Virus et bactéries

Virus et bactéries : qu’est ce que c’est ? Quelles différences entre eux?

Tous deux sont des êtres très petits (micro-organismes) et visibles au seul microscope. Tous deux peuvent coloniser notre organisme et nous rendre malades. On les appelle communément microbes.

Les virus sont les plus petits et nous agressent  plus souvent que les bactéries.

Les virus ne peuvent vivre par eux même. Ils détournent le fonctionnement des cellules du corps à leur avantage pour survivre et se multiplier.

Les virus sont à l’origine du plus grand nombre de nos maladies infectieuses : rhumes, grippes, pharyngites, bronchites, diarrhées, oreillons, varicelle, rubéole etc.

Les virus produisent surtout des maladies bénignes mais certains peuvent aussi causer des infections graves: sida, hépatites B et C, poliomyélite par exemple

Ils ne sont pas sensibles aux antibiotiques. Le corps humain s’en débarrasse grâce au système immunitaire en produisant des substances de défense.

Beaucoup de maladies virales graves sont évitables par la vaccination : poliomyélite, hépatite A et B, rougeole, oreillons, rubéole, grippe par exemple

Les bactéries sont des micro-organismes plus élaborés qui produisent de l’énergie, respirent et se reproduisent par eux même. Les bactéries peuvent détruire des tissus de l’organisme (infections) et elles produisent parfois des toxines (toxi-infections).

Les bactéries se multiplient rapidement, causant des infections locales plus ou moins graves (otites, pneumonie, infection urinaire, méningite) comme elles peuvent se propager à tout le corps (septicémie).

L’organisme leur oppose des globules blancs et des anticorps mais il peut avoir besoin de l’aide des antibiotiques.

Les bactéries ont malheureusement la capacité de développer une résistance aux antibiotiques. Elles sont alors capables de se modifier ou de fabriquer des facteurs qui détruisent les antibiotiques. Elles sont même capables de se transmettre ces facteurs. Pour réduire le développement des résistances aux antibiotiques, on doit en faire un usage rationnel en évitant leur prescription non raisonnée et leur consommation abusive.

 La vaccination protège aussi contre nombre de bactéries graves (agents de la diphtérie, de la coqueluche, de la tuberculose, de l’hépatite B, de certaines méningites, de certaines pneumonies)

Dr Nabil CHAOUI    janvier 2017

Télécharger en PDF