Fièvre de l’enfant : que faire?

La fièvre est une réaction normale de l’organisme pour lutter contre les infections.
On parle de fièvre lorsque la température est supérieure à 38°C.
Si votre enfant ne joue pas, ne bouge pas, ne mange pas comme d’habitude, pleure sans raison ou s’il a le corps chaud, les mains ou les pieds froids, pensez à prendre sa température.
La fièvre en elle-même n’est pas une maladie, elle est le témoin d’une infection mais pas de sa gravité. En effet, un enfant peut présenter une forte fièvre au cours d’une infection légère ou, au contraire, être peu ou pas fébrile au cours d’une infection grave.

Comment mesurer la température corporelle ?
Vous pouvez la mesurer à l’aide d’un thermomètre électronique digital, le plus fiable :

  • Par voie rectale chez l’enfant de moins de 5 ans.
  • Par voie buccale chez l’enfant de plus de 5 ans :
    Il faut placer l’embout du thermomètre sous la langue et garder la bouche fermée. Il ne faut pas donner à boire ou à manger des aliments chauds ou froids juste avant la mesure car cela peut modifier la température.
  • Il existe d’autres méthodes de mesure mais peu fiables et sources d’erreurs :
    • Par voie axillaire (thermomètre digital placé au creux de l’aisselle).
    • Par voie frontale : bandelette frontale, thermomètre frontal infrarouge sans contact.
    • Par voie auriculaire : thermomètre auriculaire infrarouge.

Que devez-vous faire ?
Le but est d’améliorer le confort de l’enfant et non de faire baisser rapidement ou faire disparaître la fièvre.

ATTENTION !  Il faut surveiller l’enfant et non le thermomètre. Il n’est pas nécessaire ni utile d’utiliser le thermomètre à chaque instant, en particulier par voie rectale.
Si votre enfant fait une forte fièvre, cela ne veut pas dire qu’il a une maladie grave.
Vous devez :
-Enlevez le surplus de vêtements portés par l’enfant ou de couvertures, sans le déshabiller complètement car il pourrait avoir des frissons, ce qui produit plus de chaleur corporelle et fait remonter la température.
-Les médicaments contre la fièvre ne sont pas toujours nécessaires. Les donner lorsque la température est supérieure à 38°5C et est mal supportée par votre enfant.
* Le paracétamol (Doliprane°, Efferalgan°, Dolpriv°, Sapramol°…). Le donner toutes les 6 heures à dose correcte en fonction du poids de l’enfant.
En général la fièvre baisse environ 1 à 2 heures  après la prise.
Elle peut réapparaître après, c’est normal, mais il faut savoir patienter au moins 4 heures entre les prises.
Il faut vérifier que votre enfant n’a pas déjà reçu le médicament sous une autre forme, sachet, suppositoire ou solution buvable (risque de surdosage).
* Il existe d’autres médicaments :
¤ L’ibuprofène en solution buvable (Advil°, Algifen°, Antalfen°, Brufen°…) : ne pas le donner en cas de grippe, varicelle ou maladie du foie.
¤ L’aspirine n’est pas utilisée actuellement pour le traitement de la fièvre chez l’enfant.
¤ Le kétoprofène.
* Ne pas associer les médicaments sauf dans certaines situations, sur conseils de votre pédiatre.
* Ces médicaments agissent sur la fièvre et n’empêchent pas les convulsions (voir article convulsions).
-Donnez à boire fréquemment à votre enfant.
-Un linge mouillé et essoré peut être posé sur le sommet de la tête de l’enfant, s’il l’accepte.
-Aérez la pièce, maintenir à une température de 18° à 20°C.
-Evitez le bain et les poches de glace, de faire enfiler des chaussetes mouillées car ils provoquent des pleurs et des frissons qui font remonter la température corporelle et augmentent l’inconfort de l’enfant.
-Il ne faut pas donner d’antibiotique, ce n’est pas le traitement de la fièvre!

Il faut consulter :
-EN URGENCE :

* Si votre bébé a moins de 3 mois, a une fièvre supérieure à 38°C ou une température inférieure à 36°C.
* Si votre enfant est irritable ou somnolent.
* Si votre enfant ne respire pas bien.
* Si votre enfant a un mauvais état général.
* Si l’état de votre enfant vous inquiète.
– Si votre enfant a plus de 2 ans, supporte bien la fièvre, n’a pas de signe inquiétant, surveillez le. Consultez votre pédiatre si la fièvre persiste au delà de 72 heures.

Dr L. Guermouche-Toumi – Avril 2015.

Télécharger en PDF

©2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.