Les boissons

Le corps humain est surtout fait d’eau et ceci est encore plus vrai pour l’enfant (75% de l’organisme du nourrisson, 60% pour l’adulte et 50% chez la personne âgée). L’eau est vitale et doit être quotidiennement apportée. Elle sera fournie par les boissons mais aussi par les aliments, qui en renferment tous.

Le jeune enfant a des besoins proportionnellement plus importants que ceux de l’adulte, avec près d’un litre de boissons/jour (0.9 L/jour à 2 ans, 1.5 L/j à 10 ans).

Le nouveau-né et le nourrisson nourris au lait recevront l’eau nécessaire par le seul lait. Le lait, tant maternel qu’artificiel, est fait à 90% d’eau. Dans les conditions normales, le petit nourrisson n’a pas besoin d’un supplément d’eau. On lui en donnera par contre s’il fait chaud (plus de 25° à la maison ou en voiture), s’il a de la fièvre, si son appétit diminue et s’il a des vomissements ou de la diarrhée.

Après 6 mois, on lui proposera systématiquement à boire après tout repas solide. On l’encouragera à boire mais sans l’obliger. Lorsqu’il refuse, c’est qu’il n’a tout simplement pas soif à ce moment là.

Quelle eau donner ?
L’eau est la boisson idéale. On peut donner une eau minérale naturelle, une eau de source ou de l’eau du robinet.

L’eau minérale naturelle est une eau qui s’est très lentement infiltrée dans le sol et le sous-sol et qui s’est enrichie en minéraux. Elle est d’origine souterraine. Sa composition est stable dans le temps. Elle est dépourvue de mauvais microbes et ne doit pas être bouillie (cela change sa composition en minéraux) et ne doit pas être javellisée.
L’eau minérale est reconnue favorable à la santé. On ne doit pas pour autant donner n’importe quelle eau minérale aux jeunes enfants. On proposera une eau faiblement  minéralisée (avec moins de 500 mg/litre de résidu sec) et pauvre en nitrates (moins de 10mg/l). Ces taux sont portés sur l’étiquette de la bouteille.

L’eau de source est aussi d’origine souterraine. Elle est potable mais n’a pas une composition stable dans le temps et ne bénéficie pas d’une allégation santé.

L’eau du robinet provient en général des eaux de surface (barrages, courts d’eau) mais aussi de forages. Elle est traitée pour être rendue potable. Elle peut être polluée par des substances chimiques comme les pesticides et peut avoir un mauvais goût. Elle peut aussi être contaminée dans le réseau d’alimentation. Dans le doute, on peut la javelliser ou la faire bouillir voire ne pas l’utiliser chez le tout petit.

Quelle autre boisson proposer?

Les jus de fruits seront donnés purs et sans sucre ajouté.

Les sodas, très riches en sucre (15-25 équivalents-morceaux de sucre/litre) ne doivent être consommés que de façon occasionnelle (comme un aliment plaisir). Ils n’étanchent pas la soif. Les sodas « light » n’apportent pas de sucre mais favorisent l’addiction au goût sucré.

Café et thé ne seront pas donnés aux enfants en raison de leur effet excitant.

En résumé, l’enfant a besoin de beaucoup boire. L’eau est la meilleure boisson. On encouragera les enfants à boire souvent et sans attendre qu’ils aient soif.

Dr Nabil CHAOUI – mars 2017

Télécharger en PDF

©mars 2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.