Les Céréales

Le lait couvre tous les besoins nutritionnels des bébés pendant les 6 premiers mois de la vie. Au-delà de cet âge il faut diversifier l’alimentation pour répondre aux nouvelles exigences. Les céréales sont alors d’un grand apport.
En Algérie, nous consommons surtout du blé, accessoirement du riz et du mais. Nous consommons aussi d’autres féculents comme la pomme de terre et les légumes secs. Tous ces produits sont riches en amidon donc en sucres lents.

Les céréales fournissent beaucoup d’énergie (plus de la moitié de nos besoins). Ils apportent aussi des vitamines (notamment B), des fibres qui favorisent la digestion et le transit, du fer et des sels minéraux et des antioxydants (qui nous protègent contre les maladies).

On donne la première farine à 6 mois, avec le lait du matin. On débute avec une dose (une cuillère à soupe rase) puis on ajoute à chaque fois une dose supplémentaire, tous les 10 jours par exemple. On passe ainsi d’une bouillie légère (que le bébé boit) à une bouillie épaisse (que le bébé mangera à la cuillère).

Si le bébé reçoit du lait artificiel, on mélangera une farine non lactée avec son lait (sans modifier la reconstitution du lait).

S’il est au sein, on fera une bouillie avec de l’eau et de la farine, qu’elle soit lactée ou non lactée, et on la proposera après la tétée.

On ajoutera de la farine au dîner à partir de 9 mois.

La farine sera avec gluten. On ne propose plus de farine sans gluten chez le bébé normal.
Il n’y a pas non plus avantage à proposer une farine « moins allergisante, par exemple à base de riz » aux enfants à risque d’allergie. Il n’y a pas d’effet protecteur.

On signale ici que le riz peut renfermer des toxiques (arsenic) et on préconise d’en réduire la consommation chez le tout petit.

Les gâteaux seront proposés vers 8 mois (biscuits, boudoir), le pain vers 10 mois (mouillé dans du lait ou dans la soupe), les pâtes fines et le couscous vers 12 mois.

Les produits à base de céréales seront ainsi assez vite proposés à tous les repas.

Consommées en quantité adéquate, dans un régime diversifié, les céréales ne favorisent pas le surpoids. Elles rassasient l’enfant qui sera moins enclin au grignotage.

Dr Nabil CHAOUI – mars 2017

 Télécharger en PDF

©2017. Les copies ou reproductions des articles du site sont strictement réservées à l’usage privé et non destinées à une utilisation collective sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source.